Fil d'Ariane > Communes > St Fargeau-Ponthierry >Abel-Rémusat >Extrême-Orient 

 La stèle de Xi'an ou de Si-gnan-Fou      

Les provinces orientales de l'Eglise de Perse au début du IXème siècle
 
En rouge le Patriarcat de Bagdad, en vert les Métropoles. (d'après Le Coz, Histoire de l'Eglise d'Orient)
"A son apogée, l'Eglise de Perse (dite nestorienne) aurait compté de 230 à 250 évêchés et
80 millions de fidèles de Chypre à la Mandchourie, du Turkestan à l'Inde et à Java."

" Il y a en Chine un monument célèbre, la stèle de Xian, dont il y a une excellente copie au musée Guimet à Paris. Cette stèle a été retrouvée vers 1623 par un chrétien chinois, qui était le "préfet" de la ville de Xian, dans la boucle du Fleuve Jaune et qui la trouva en faisant creuser la tombe de son fils. Elle fut immédiatement relevée et mise dans un temple. En 1907 elle fut transférée dans le "Forêt des stèles" où l'on peut encore la voir aujourd'hui. Erigée en 781, cette stèle raconte, sur une face, comment la religion "resplendissante, lumineuse" (c'est-à-dire le christianisme "nestorien") est arrivée en Chine sous la dynastie des Tang (618 - 907) qui avaient fixé leur capitale à Xian (autre fois Sig Nan Fou). Sur l'autre face, elle présente un exposé de cette religion..." (H.I. Dalmais, l'Aventure nestorienne").
Les jésuites s'empressèrent de faire connaître en Europe cette découverte dont l'authenticité fut mise en doute par leurs ennemis, en particulier Voltaire. Recherches récentes et textes chinois en ont confirmé l'authenticité. C'était déjà l'opinion d'Abel-Rémusat, dans le Journal des Savants de 1821 et la biographie d"Olopen, prédicateur du Christianisme à la Chine" dans les Nouveaux Mélanges Asiatiques.

 Fil d'Ariane > Communes > St Fargeau-Ponthierry >Abel-Rémusat > Extrême-Orient