Fil d'Ariane > Région > Panique à bord > Le Parisien

En 1840, huit bateaux se partagent le transport de voyageurs sur la Haute-Seine : les «Parisiens 1 et 2, les Parisiennes 1 et 2 » appartenant à Mr Cochot, le «Coureur,,l'Aigle » à Mr Guibert , les «Ville de Melun et Montereau » à Mr Tavenet. En 1840, ils transportent plus de 300 000 passagers (200 par voyage en moyenne). C'est le point culminant du trafic passagers sur la Seine. Le chemin de fer va prendre la relève. Le 20 septembre 1840, la ligne Paris-Corbeil est ouverte : une heure de trajet contre trois pour les bateaux !  La ligne de chemin de fer Paris-Melun-Montereau est inaugurée officiellement le 12 août 1849 par le Prince-Président Louis-Napoléon (III). L'aventure des bateaux à roues de la Haute-Seine n'aura duré qu'une trentaine d'années.

( GAUTHIER (Marie-Louise), Voyages en vapeur à l'époque romantique sur la Seine et ses affluents, Les cahiers du musée de la Batellerie, Conflans Ste Honorine, 1996.)

Fil d'Ariane > Région > Panique à bord > Le Parisi