Fermer la fenêtre

Le gord


 

 

 

 

 

 

 

De l'Encyclopédie
Diderot et d'Alembert

Gord, sorte de filet sédentaire établi à l'aval de l'arche d'un pont sur une eau courante. Le filet qu'on nomme aussi guido  est une grande chausse ou entonnoir dont l'ouverture est un carré , dont la longueur est égale à la largeur de l'arche et la hauteur de 15 ou 18 piés. Sa longueur jusqu'à la nasse qui la termine est de 12 ou 14 toises... Le filet est arrêté au pont par deux pieux , le long duquel les boucles qui terminent les quatre angles du carré peuvent monter et descendre ; les boucles G et H (hautes) sont à fleur d'eau ou peu élevées au dessus ; les boucles de fond sont arrêtées à une espèce de palonnier qui embrasse le pieu... on enfonce ces morceaux de bois au moyen...d'enfonçoirs. Au dessus des pieux...sont construits des cabinets dans lesquels il y a un treuil... :; sur le milieu de l'arche est une galerie...qui contient trois treuils.... ils servent à relever le filet hors de l'eau pour le faire sécher ...après toutefois en avoir détaché la nasse qui est reçue dans le bateau ou dans la barque du pêcheur.

L'installation décrite ci-dessus est celle du Pont Notre Dame à Paris. La plupart des gords étaient moins élaborés et, dans les textes anciens, il est difficile de savoir si le mot gord désigne une construction aussi sophistiquée ou une simple pêcherie à nasses fixes.

Fermer la fenêtre